Portefeuille

RETOUR

SCIENCES ET GÉNIE

EcoChip : Plateforme autonome pour le suivi des microorganismes dans leur habitat

La plupart des espèces microbiennes sont difficilement cultivables dans un laboratoire par rapport à leur milieu naturel, plus particulièrement dans le cas des espèces vivant dans un environnement dit extrême. Les méthodes de microbiologie traditionnelles ne sont pas optimales pour suivre l’évolution des micro-organismes dans leur environnement. L’identification et le recensement se font surtout par microscopie ou par tests biochimiques, après isolement et culture sur des boîtes de Petri. Ces méthodes requièrent l’isolement du micro-organisme de son milieu naturel, ce qui peut nuire aux résultats et à leurs interprétations.

L’équipe du Prof. Gosselin a mis au point un outil capable de suivre à distance les activités des micro-organismes dans un milieu spécifique. L’EcoChip est une plateforme de capteurs autonomes et sans-fils ne requérant aucune intervention humaine pour suivre l’activité des micro-organismes. Le but est d’analyser ces derniers dans leur milieu naturel tout en suivant leur activité (croissance ou décroissance) et les paramètres environnementaux. La plateforme fournit des données sur les caractéristiques physiques propres à un environnement de croissance, en l’occurrence, la luminosité, la température, le PH, etc.

Avantages

Avec la plateforme EcoChip, les chercheurs ont une meilleure compréhension des micro-organismes présents dans une région spécifique, et ce, grâce à un accès à leur taux de croissance et leurs conditions environnementales réelles. La capacité du système fonctionne dans des conditions extrêmes (-40 à + 30 °C) de manière autonome, sur une très longue période de temps.

Ecochip

Applications

Le dispositif peut être déployé dans divers environnements pour surveiller la croissance des micro-organismes et mesurer les paramètres environnementaux. Par le fait même, plusieurs secteurs pourraient bénéficier de cette nouvelle technologie :

  • Bioremédiation : Pour suivre l’évolution de la décontamination des sols contaminés par hydrocarbures et métaux lourds (industrie minière et pétrolière)
  • Agroalimentaire : Pour analyser la population bactérienne lors des processus de fabrication (industrie fromagère)
  • Agriculture : Pour analyser la santé des sols lors d’une culture
  • Traitement de l’eau : Pour analyser la qualité des filtres dans les stations d’épuration
  • Bioprospection : Pour la recherche scientifique (étude et exploration de nouveaux micro-organismes)