Portefeuille

RETOUR

SANTÉ ET SCIENCES DE LA VIE

Nouvelle cible thérapeutique pour le développement d’antibiotiques sélectifs contre Staphylococcus aureus (S. aureus) résistant à la méticilline (SARM)

La croissance de la résistance aux antibiotiques augmente les besoins en nouveaux antibiotiques pour les infections communautaires ou nosocomiales. Plusieurs espèces végétales de la forêt boréale sont une source très prometteuse de nouveaux antibiotiques. Naturellement, la plupart des plantes réagissent aux pathogènes fongiques et bactériens par l'activation de composés antimicrobiens de bas poids moléculaire. Une nouvelle classe potentielle d'antibiotique a été découverte à partir de bourgeons de Populus balsamifera L., arbre typique du Québec. P. balsamifera L. est un bois dur largement répandu en Amérique du Nord et appartenant à la famille des Salicacées. Les bourgeons de cet arbre étaient largement utilisés par les populations amérindiennes pour une gamme variée de problèmes de santé, du rhume au diabète.

L’équipe des professeurs Jean Legault et André Pichette du Laboratoire d'analyse et de séparation des essences végétales (LASEVE) de l’Université du Québec à Chicoutimi a démontré les propriétés antibactériennes de l'extrait de bourgeon de P. balsamifera L. et isolé une nouvelle dihydrochalcone, la balsacone C (BC), l'un des composés responsables de cette activité. L’invention propose un nouvel antibiotique appartenant aux dérivés de dihydrochalcone. La dihydrochalcone (DHC) ou 1,3-diphénylpropan-1-one est un composé chimique proche de la chalcone.

Avantages

Les dérivés ont démontré une faible toxicité sur une lignée de cellules saines et leur efficacité a été démontrée sur plusieurs lignées de bactéries résistantes à la méticiline (SARM).

Il est intéressant de mentionner que les antibiotiques à spectre étroit, tels que les balsacones, sont de plus en plus recherchés puisque leur sélectivité provoque moins de dommages à la flore bactérienne normale.

I Stock 961551444

Applications

Les dérivés de dihydrochalcone possèdent des propriétés antibiotiques contre des lignées de bactéries démontrant des résistances face à des antibiotiques commerciaux (ex. SARM). Ce qui fait de ces dérivés un potentiel de traitement alternatif lorsque les antibiotiques usuels ne sont pas efficaces.