Nouvelles

RETOUR

I Stock 840513864 super
2020-10-06

Le projet d'Élodie Boisselier et Sylvain Guérin reçoit une subvention de plus de 550 000 $

Élodie Boisselier et Sylvain Guérin ont décroché une subvention de plus de 550 000 $ au dernier concours des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les chercheurs et leur équipe vont maintenant se pencher sur l'utilisation de nanoparticules d'or pour l'encapsulation et le relargage du flurobiprofène et du kétorolac, deux médicaments anti-inflammatoires utilisés après diverses chirurgies oculaires, notamment celle de la cataracte. Les chercheurs vont évaluer l'efficacité thérapeutique de cette approche, son innocuité et son coût.

La professeure Boisselier et son collègue Sylvain Guérin tous deux de la Faculté de médecine et affilié au Centre de recherche du CHU de Québec – Université Laval tentent de rendre les traitements des maladies oculaires plus efficaces en utilisant des nanoparticules d'or comme vecteurs pour livrer les médicaments dans l'œil. Ces composés présentent le grand avantage d'être hautement modulables, ce qui en multiplie les usages potentiels dans les domaines du diagnostic médical et de la thérapie. Selon la méthode de synthèse chimique adoptée, on peut en modifier la taille, la charge, la polarité ou la forme, et ainsi en moduler les propriétés.

Augmenter le temps de résidence cornéen des médicaments est un défi en ophtalmologie. Les vecteurs possédant une telle propriété peuvent augmenter l'efficacité des médicaments, tout en réduisant la fréquence d'administration, la durée du traitement et ainsi diminuer le risque d'infection post-chirurgicale.

Pour en savoir plus, visitez : https://nouvelles.ulaval.ca/recherche/des-nanoparticules-dor-dans-le-traitement-des-cataractes-2d44d0efcf043090a95af2631d1ef85c

Partenaire

  • CHU de Québec