Transformer l'idée en réalisations
LinkedInTwitter

Services
aux chercheurs

 

1. Évaluer le potentiel d’application commerciale

Le processus d’évaluation mené par SOVAR est extrêmement rigoureux. Il permet aux chercheurs d’obtenir un avis objectif et de savoir exactement à quoi s’en tenir en ce qui concerne leur technologie.

L’évaluation permet de déterminer si la technologie possède un potentiel de commercialisation et d’évaluer les marchés spécifiquement ciblés. Les éléments clés de la démarche de SOVAR consistent en des tests de positionnement technologique (évaluation des avantages de la nouvelle technologie et de ses applications possibles) et de positionnement sur le marché (évaluation des concurrents potentiels, identification des besoins du marché et développement de nouveaux marchés).

Le potentiel d’application commerciale est validé sur la base de cinq critères :

  • Avantages compétitifs de la nouvelle technologie proposée
  • Potentiel de protection de la propriété intellectuelle qui y est associée
  • Liberté d’exploitation de la nouvelle technologie
  • Faisabilité technique
  • Possibilités de marchés permettant une exploitation rentable

2. Protéger la propriété intellectuelle

SOVAR met son expertise en protection et en gestion de la propriété intellectuelle (PI) au service des chercheurs.

Cette expertise permet d’appuyer les chercheurs et les commanditaires de la société dans leur démarche visant à protéger la propriété intellectuelle des innovations qui lui sont soumises. Afin de qualifier la propriété intellectuelle de la nouvelle technologie et d’évaluer la solidité de sa protection par rapport à la concurrence, l’équipe de SOVAR procède à l’analyse :

  • des brevets ou des droits d’auteur existants ;
  • des brevets voisins encombrants et pouvant limiter la liberté d’exploitation (« Freedom to operate ») ;
  • de la brevetabilité de la nouvelle technologie et des aspects de cette dernière qui peuvent être protégés ;
  • de la couverture complémentaire par droits d’auteur, secret industriel, marque de commerce, etc.

Lorsqu’il s’agit de nouvelles technologies issues de l’Université Laval ou des centres de recherche hospitaliers qui y sont affiliés, SOVAR travaille en étroite collaboration avec le vice-rectorat à la recherche et à la création (VRRC). Pour ce qui est des technologies provenant d’autres partenaires, l’équipe de SOVAR interagit directement avec des agents de brevet qualifiés et des experts externes.

3. Bâtir des projets de valorisation crédibles

Parce qu’il permet de démontrer la crédibilité du projet de valorisation, le plan de travail doit être adéquatement structuré. Expérimentée en la matière, l’équipe de SOVAR participe à l’élaboration de ce plan.

En collaboration avec les chercheurs, SOVAR contribue à préciser le positionnement concurrentiel de la nouvelle technologie et à établir avec réalisme les paramètres du plan de valorisation. Le plan de travail comprend notamment :

  • les produits et services qui doivent être mis au point en priorité ;
  • les étapes (go/no go), les jalons et le temps nécessaire pour démontrer la faisabilité technique et commerciale ;
  • les ressources nécessaires et leur disponibilité ;
  • les coûts et besoins financiers ;
  • la nature du financement ;
  • les sources de financement adéquat.

4. Identifier et obtenir le financement

SOVAR soutient les chercheurs dans l’identification des sources de financement public et privé et dans les démarches pour obtenir le financement nécessaire.

Croissant d’étape en étape, les besoins financiers d’un projet de valorisation peuvent apparaître moins importants qu’ils le sont en réalité. SOVAR met à profit son expertise afin de maximiser l’utilisation des outils financiers disponibles (publics, privés et capital de risque) selon une séquence correspondant aux phases d’avancement des projets.

De plus, la société SOVAR accompagne les chercheurs dans la présentation de leurs demandes de financement et dans les étapes subséquentes de négociation auprès de partenaires investisseurs. Elle intervient donc dans :

  • le choix des programmes de financement pertinents (Pop, Innov, PSVT, prédémarrage) ;
  • la présentation des demandes et la coordination avec les organismes de financement ;
  • la création d’entreprises dérivées en guise d’outil de financement lorsque cela s’avère approprié ;
  • la participation aux négociations avec les investisseurs privés ou les sociétés de capital de risque.

5. Démontrer la valeur commerciale de la technologie

La démonstration de la valeur commerciale d’une technologie est cruciale pour susciter l’intérêt de partenaires industriels et d’investisseurs.

En synergie avec les chercheurs, SOVAR déploie tous les efforts nécessaires pour réaliser les projets de démonstration de faisabilité commerciale le plus efficacement et le plus rapidement possible. SOVAR contribue grandement au suivi de la réalisation et de la gestion du projet, en s’assurant de garder en tout temps le cap sur la finalité commerciale de la démarche.

Parallèlement au déroulement des projets, SOVAR entretient des contacts privilégiés avec des industriels, des investisseurs et des sociétés de capital de risque, de manière à préparer et à assurer la transition vers la précommercialisation de la nouvelle technologie. Les principales fonctions de l’étape de démonstration de faisabilité commerciale sont :

  • la mise en route du projet ;
  • le suivi de l’avancement ;
  • les ajustements de parcours lorsque cela s’avère nécessaire ;
  • le refinancement (démarrage).

6. Transférer les expertises et technologies

SOVAR collabore de près avec les chercheurs et ses commanditaires afin de définir le modèle de transfert ainsi que la nature des redevances demandées à l’exploitant.

Une fois le projet de valorisation complété, la nouvelle technologie – ainsi que les produits et services qui en découlent – doit être transférée à une entreprise qui en assurera la commercialisation. SOVAR détermine, de concert avec les chercheurs et ses commanditaires, le modèle de transfert (licence ou vente de PI) à une entreprise établie ou à une entreprise dérivée (prise de participation). Ce transfert peut prendre différentes formes :

  • Octroi de licence à une entreprise existante
  • Transfert d’expertise à une entreprise existante
  • Création d’une nouvelle entreprise

7. Organiser la gestion d’affaires d’entreprises dérivées

Dans le cas de la création d’entreprises dérivées, SOVAR contribue à l’identification et au recrutement d’une équipe de management d’expérience pour diriger l’entreprise.

La formule généralement privilégiée par SOVAR – et les investisseurs liés au projet – est le recrutement d’une équipe de management expérimentée dès l’étape précommerciale. Cette approche a comme avantage de procurer à la nouvelle entreprise, dès le départ, toutes les compétences et l’expérience pour la propulser vers une croissance rapide. Lors de cette démarche, SOVAR facilite entre autres :

  • le passage de l’entreprise dérivée du stade R&D à l’étape précommerciale ;
  • l’identification et le recrutement d’une équipe de management expérimentée ;
  • l’identification des sources de financement ou de refinancement.

8. Générer des retombées financières pour les chercheurs

Par ses actions, SOVAR s’assure que les chercheurs bénéficient de retombées économiques équitables lors de la commercialisation de leur technologie.

Pour ce faire, SOVAR assure le suivi des dossiers afin de procurer des bénéfices financiers directs (redevances, participation au capital-actions d’entreprises dérivées ou autres) aux chercheurs et à l’institution à laquelle ils sont liés. Selon le cas, ce suivi peut prendre la forme de rencontres de suivi, de rencontres de planification ou de participation aux conseils d’administration, généralement comme observateur. SOVAR assure ce suivi lorsque :

  • la responsabilité du développement technique et commercial, ainsi que la gestion de l’entreprise, ont été transférés ;
  • des liquidités provenant de redevances, de la vente de participations par émission publique ou de la vente d’entreprises sont encaissées (dont une partie revient aux chercheurs selon les arrangements propres à chaque dossier).